J’ai rencontré le shiatsu pour la première fois en Chine en 1998. Isolée et malade dans une petite ville du sud de la Chine, j’ai eu la chance de partager mon dortoir avec un Japonais d’une cinquantaine d’années qui m’a soignée en une séance. Je ne m’étais jamais sentie si détendue et confortable dans mon corps, me laissant ensuite glisser dans un long sommeil réparateur.

 

Ayant vécu de nombreuses années en Chine et voyagé dans différents pays d’Asie, j’aime intégrer mon apprentissage de la MTC, de la méditation, du taijiquan ou encore du conte à ma pratique.

 

J’ai souvent perçu le shiatsu comme un voyage. Un parcours dans le corps, dans nos émotions, un moment où se laisser aller à un relâchement qui peut nous permettre de trouver des solutions et permettre au corps de trouver son autorégulation.

J’aime utiliser les images ou les pensées qui peuvent surgir chez la personne durant la séance et dont elle seule connaît les clefs.

 

La pression des mains permet de sentir des parties de son corps dont l’on n’a pas forcément conscience au quotidien. Elle permet de retrouver son espace, de sentir le mouvement (de la respiration, des fluides, des tissus, ...), de relâcher ou faire circuler grâce à la chaleur ou à la pression, de retrouver un lien (en soi, avec son corps, avec les différentes parties qui nous composent), de reprendre conscience de tout ce qui nous habite, de se retrouver face à différentes mémoires ou sensations pour les relâcher, les faire grandir ou simplement les accueillir.

Les mains sont peut-être le plus ancien véhicule de guérison. Je trouve qu’elles sont capables de donner et soigner avec le coeur.

 

Dans ma pratique, je considère le corps dans son entier, avec tout ce qui l’habite. C’est-à-dire que j’aborde le corps tant physique, qu’émotionnel, mental ou spirituel, avec les mémoires, blocages, tensions ou ouvertures qui l’imprègnent.

Je le vois comme un tout, où les différents plans respirent et communiquent entre eux et avec l’extérieur. Chaque modification sur un des plans occasionne ainsi des modifications, même infimes, sur les autres plans du corps dans son unité. Si certaines couches ne « respirent » pas au même rythme ou restent hermétiques, les autres en sont de même influencées.

Le shiatsu permet ainsi de retrouver une harmonie et un équilibre sur les différents plans. Il permet de nous relier à notre nature et par là, à la nature.

 

En fonction de la demande et du besoin de chaque personne, j’aborde le traitement à la fois en travaillant sur un plan spécifique, en écoutant et en approfondissant dans une direction - chaque cellule, chaque organe, chaque tissu a son caractère, ses rêves, ses mémoires et ses besoins; à la fois en reliant chaque partie avec les autres, en ouvrant et en alignant - en plus de sa force et de sa présence, le corps communique avec et intègre les différents niveaux qui nous habitent.

Je propose parfois également en fin de séance des visualisations, des étirements ou des exercices selon les besoins de chacun.

 

Le shiatsu est ainsi pour moi également un art de la relation. Il permet d’instaurer un climat de confiance et de respecter l’intelligence du corps. Il permet également d’être à l’écoute et de communiquer avec ce qui nous habite.

 

Un des aspects qui guide ma pratique est le travail avec les mémoires. Le corps est constitué de mémoires et il est passionnant de les explorer, les approcher, les relâcher, les ouvrir, les accueillir.

Lorsque l’énergie se remet à circuler, que certaines empreintes sont libérées, la personne se retrouve alors plus impliquée dans le présent. De plus, le shiatsu travaille avec le mouvement, même lorsque celui-ci n’est que très subtil, et le mouvement est déjà du temps.

 

Il me semble essentiel de regagner une conscience de notre corps, avec tout ce qui le compose, afin de pouvoir nous épanouir plus libres et être en lien avec la nature qui nous anime.

 

Mon approche du shiatsu va dans une direction où chaque personne est capable de trouver en elle-même les forces pour soutenir son processus de guérison. Le shiatsu permet au corps de retrouver sa capacité d’autorégulation et à la personne de regagner confiance en son propre corps.

 

 

We're getting married!

 

Shiatsu

 

 

Aurelia Dubouloz

 

Aurelia Dubouloz | +41 78 771 86 36 | dubouloz.aurelia@gmail.com